Le Centre dispose de plusieurs types de lasers thérapeutiques :

LASER est un sigle anglais (Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation)

Un rayon laser est  un faisceau très étroit composé d’une lumière particulière très homogène contrairement à la lumière naturelle . Selon la radiation émise (longueur d’onde, temps d’exposition, intensité), l’effet est différent sur la matière;

Les lasers ont de nombreux avantages comme :

    • d’être d’une extrême précision du geste chirurgical,
    • d’agir à distance et de minimiser les risques d’infection,
    • de traiter les lésions sans détériorer les tissus sains proches que l’on désire détruire ni les milieux transparents qu’ils traversent,

ne nécéssitant pas d’hospitalisation.

Le laser Yag

Il a un effet mécanique et est capable de sectionner la matière (comme un bistouri chirurgical).

Il est utilisé en ophtalmologie pour 2 indications principales

1/ La capsulotomie, le traitement de la cataracte secondaire pour ouvrir la capsule postérieure du cristallin, en arrière de l’implant après chirurgie de la cataracte

2/ L’iridotomie, la réalisation d’un petit orifice à la base de l’iris pour mettre à l’abri d’une crise aiguë, une personne à risque de fermeture de l’angle irido-cornéen (glaucome aigu) .

3/ La vitréolyse, vaporisation laser des corps flottants vitréens

Dans les 3 cas l’intervention s’effectue en acte externe habituellement après une préparation par collyre.
Le patient est assis devant l’appareil et doit éviter de bouger en gardant sa tête appuyée contre le support prévu à cet effet.
Le traitement au laser est rapide et indolore. Une seule séance est en général suffisante sauf pour la vitréolyse (voir la fiche spécifique).

Pour plus d’informations, vous pouvez visualiser la feuille d’information de la Société Française d’Ophtalmologie.

 

Le laser 532nm (anciennement Argon)

Il a un effet Thermique en entraînant une brûlure microscopique très localisée, on parle de photocoagulation.

Le laser 532 nm est utilisé principalement dans :

– le traitement de la rétinopathie diabétique (voir document spécifique),
– la prévention du décollement de la rétine, par le traitement des déchirures non soulevé (avant le stade du décollement)
– le traitement de certains glaucomes (Glaucome néovasculaire).

Il est utilisé également pour le traitement de petites lésions des paupières pour lesquelles la chirurgie constituerait un moyen trop agressif et/ou mutilant.

Le laser 532 nm est également utilisé au bloc opératoire dans le traitement du décollement de rétine mais il ne se suffit pas à lui même pour traiter un décollement de rétine constitué

L’intervention s’effectue en acte externe habituellement après une préparation par collyre.
Le patient est assis devant l’appareil et doit éviter de bouger en gardant sa tête appuyée contre le support prévu à cet effet.
Le traitement au laser est rapide. Suivant les zones concernées et/ou l’effet recherché, l’élévation de la température locale peut être source d’inconfort voir de douleur. Dans ce cas un traitement préventif est habituellement prévu pour limiter cette gène. Le nombre de séances dépend grandement de la raison du traitement.

Pour plus d’informations, vous pouvez visualiser la feuille d’information de la Société Française d’Ophtalmologie.


Le laser SLT

Le laser SLT (Selective Laser Trabeculoplasty) est un laser Nd:Yag Q-switch doublé en fréquence, en pratique un Laser 532nm dont le temps d’émission est très rapide (de l’ordre de la nanoseconde).
Il est utilisé pour abaisser la tension dans certain glaucome chronique, en agissant sur le trabeculum, la zone d’évacuation de l’humeur aqueuse.

Pour ce laser, une préparation avec des collyres est nécessaire.

Le traitement au laser est rapide et indolore. Une seule séance est en général suffisante mais l’effet du traitement est habituellement limité dans le temps, et d’autres séances peuvent être programmer en fonction de la pathologie à traiter.

Pour plus d’informations, vous pouvez visualiser la feuille d’information de la Société Française d’Ophtalmologie.

Le laser PDT


Il s’agit d’un laser utilisé dont le but est d’activer une molécule préalablement injecter dans la circulation sanguine du patient.

L’activation de cette molécule ne se fait qu’a l’endroit de la zone exposée à l’émission laser et permet l’occlusion sélective de certains vaisseaux dans le traitement de la DMLA. Premier traitement spécifique de la DMLA néovasculaire au début des années 2000, cette technique n’est plus utilisé qu’en adjonction d’autre traitement dans certaine forme très particulière de DMLA.