Dépistage de la rétinopathie diabétique

Il existe depuis le mois de septembre 2014 un dispositif de dépistage de la rétinopathie diabétique sans rendez-vous au sein de notre cabinet afin de renforcer la prévention.

Si vous présentez une ALD (Affection de Longue Durée) en rapport avec votre diabète, vous pouvez vous présenter au cabinet tous les vendredis matins, sans rendez-vous.

Nos orthoptistes réaliseront une photographie du fond d’œil grâce à un rétinographe ne nécessitant aucune dilatation de la pupille (vous pouvez donc conduire après cette visite).

Le médecin ophtalmologiste analysera la photo dans les jours suivants et un compte rendu vous sera envoyé ainsi qu’à votre médecin traitant.

Pour quels patients ?

La prise en charge de cet acte par la Caisse d’Assurance Maladie est applicable uniquement pour les patients répondant aux critères suivants :

  • Avoir plus de 16 ans et moins de 70 ans,
  • Être déclaré en ALD en rapport avec le diabète,
  • Avoir déclaré un médecin traitant auprès de la CPAM.
  • Fournir le courrier d’un médecin demandant ce dépistage.

Il est à noter qu’au cours de cette visite, aucun entretien ne sera réalisé avec le médecin ophtalmologiste et aucune prescription de quelle que nature que ce soit ne pourra être réalisée.

Dans ces conditions, l’acte est pris en charge à 100% par la sécurité sociale, il sera réalisé en 1/3 payant intégral.

Vous devrez fournir la carte vitale (ou son attestation papier) ainsi qu’une ordonnance ou un courrier de votre médecin demandant ce dépistage. Même si cela n’est pas obligatoire, nous apprécions quelques informations médicales (HbA1C, notion de microalbuminurie, ancienneté du diabète, Tension artérielle, type de diabète…), pour répondre aux critères de la HAS.

 A noter que la HAS (Haute Autorité de Santé) ne recommande pas ce système de surveillance pour les patients ayant une rétinopathie diabétique connue et déjà suivie.

En cas d’anomalie, nous nous engageons à proposer un rendez-vous classique dans les délais adéquats dans notre centre mais le patient reste libre de consulter l’ophtalmologiste de son choix.

En cas d’impossibilité de réalisation ou d’interprétation de la photographie (20 à 30% des cas) le patient pourra être pris en charge immédiatement s’il le souhaite, pour un dépistage classique du fait de la présence sur place du médecin ophtalmologiste.

Nous espérons que ce service permettra d’améliorer la prise en charge des patients diabétiques.