Avertissement important :

La rédaction des pages médicales de ce site est réalisée par un des médecins du centre Oculus (signifié en bas de chaque page). Le rédacteur s’attache à ce que l’information délivrée soit la plus utile, la plus honnête et la plus consensuelle possible au moment de la rédaction de l’article (date stipulée également en bas de page). Cependant nous nous attachons aussi à ce que l’information corresponde effectivement à ce qui est réalisé dans notre centre. Certaines stratégies thérapeutiques, certains choix, certains avis (notamment sur des produits (implants,…) ou des médicaments commercialisés) peuvent donc être différents suivant le médecin consulté tant dans notre centre qu’ailleurs. Il ne s’agit en aucun cas d’une information exhaustive ou personnalisée, et même le médecin rédacteur peut avoir une stratégie différente de celle décrite face à votre cas personnel et/ou en fonction des évolutions scientifiques entre la rédaction de l’article et votre consultation.

Qu’est-ce que les corps flottants ?

En bref :

Les corps flottants sont de petites condensations du corps vitré qui peuvent être perçues lorsque vous regardez un fond lumineux, comme un mur blanc ou un ciel bleu, et peuvent se présenter sous différentes formes (petits points, cercles, lignes, toiles d’araignée, filaments…).

Pour aller plus loin :

Le vitré est un gel transparent constitué de micro fibrilles de collagène. Il est contenu dans un sac (une membrane) que l’on appelle la hyaloïde. Celle-ci adhère habituellement à la rétine plus ou moins fortement. Avec l’âge, le vitré se liquéfie et la hyaloïde se décolle de ses attaches rétiniennes : C’est le décollement postérieur du vitré (DPV). Le décollement peut être total ou partiel. La hyaloïde qui n’est alors plus en contact avec la rétine peut être perçue par celle-ci. Ce phénomène physiologique apparait entre 55 et 75 ans mais peut être beaucoup plus précoce notamment chez le sujet myope ou chez des patients aux antécédents de pathologie ou chirurgie intra oculaire. Parallèlement, et même sans décollement postérieur du vitré, le vieillissement du vitré désorganise les fibrilles de collagènes et de petit amas de collagène peuvent devenir dense et créer des « corps flottants » dans le vitré.

Le symptôme de « mouches volantes » est en fait l’ombre de ces corps flottants (des débris cellulaires et des fibrilles de collagène densifié) qui se projette sur la rétine (=couche sensorielle tapissant le fond de votre œil.) et/ou l’ombre de la hyaloïde postérieur détachée.

Les corps flottants peuvent être bilatéraux ou unilatéraux, uniques ou multiples. Ils touchent le plus souvent les patients de plus de 55 ans mais le phénomène de vieillissement du vitré débute vers 25 ans. Après 55 ans, les corps flottants sont fréquemment associés à un décollement postérieur du vitré. En dessous de 55 ans, ils peuvent apparaître spontanément sans décollement postérieur du vitré notamment chez le myope. Ils affectent un peu plus souvent les femmes.

Les corps flottants sont associés au décollement postérieur (DPV) du vitré dans 85 % des cas. Ils peuvent être situés dans l’axe de la vision ou en périphérie. Dans ce dernier cas, ils ne sont vus que furtivement et dans certaines positions du regard.

Est-ce grave ?

Non, tout le monde a fait ou fera un décollement postérieur du vitré qui est bénin. Cependant lors de l’apparition du décollement du vitré, des tractions peuvent entrainer des lésions rétiniennes. Un examen ophtalmologique est donc utile lors de l’apparition initiale de ces symptômes afin de rechercher au fond d’œil d’éventuelles anomalies rétiniennes. Lorsque les corps flottants se placent dans votre axe visuel, ils peuvent être gênants. Il est possible de les déplacer en bougeant les yeux, de haut en bas par exemple. Avec le temps, la plupart des corps flottants se modifient et deviennent moins perceptibles avec l’habitude. Le cerveau triant les informations visuelles reçues et « gommant » ces corps flottants inutiles. Ce travail cérébral de neuro adaptation est cependant plus difficile si l’on recherche volontairement ces corps flottants (cas du patient vérifiant tous les matins si les corps flottants ont disparu, ce qui n’arrivera pas !), ou si l’ambiance lumineuse est forte ou si le fond de l’image est uniformément blanc.

Que faire ?

Si les symptômes sont récents il est nécessaires de consulter afin d’éliminer un décollement du vitré compliqué. Lors de votre consultation, nous mesurerons votre acuité visuelle. Un examen du fond d’œil  sera également réalisé après dilatation de la pupille ce qui empêchera la conduite automobile durant 2 à 5 heures. Cet examen confirmera le diagnostic de corps flottant.

L’examen du fond de l’œil précisera la présence ou non d’un décollement du vitré et éliminera une lésion de la rétine périphérique à la recherche d’autres lésions associées aux corps flottants qui pourrait justifier un traitement par laser ou par chirurgie.

Il n’existe pas de traitement spécifique médical de ces corps flottants. Cependant une bonne hydratation vous sera recommandée, la déshydratation favorisant un DPV rapide.

Dans de très nombreux cas, la gêne liée à ces corps flottant diminue en quelques semaines.

Traitement laser ou traitement chirurgical

Parfois, si les corps flottants sont trop nombreux, trop proche de l’axe visuel,  ou suivant l’activité notamment professionnel du patient la gêne persiste. Dans ce cas, après un délai permettant de s’assurer de l’absence de résolution spontanée, il peut être proposé une prise en charge par vitréolyse laser, surtout si le corps flottant est unique et de petite taille (ce qui est fréquent).

Le traitement chirurgical (vitrectomie) est possible. Il est réservé à l’échec ou l’impossibilité du traitement laser et à des patient très gêné du fait d’un rapport bénéficie risque souvent inadapté à la bénignité de cette symptomatologie. Il peut cependant être envisagé dans des contextes professionnels particuliers ou lors de corps flottants massif, dans l’axe visuel. Il n’est jamais réalisé en urgence, est toujours précédé de plusieurs examens et d’un temps de réflexions de plusieurs mois.

Résultats de notre étude préliminaire sur les corps flottants présentée à la Société Française d’ophtalmologie 2018: ici


Rédaction : Docteur Pierre-Olivier LAFONTAINE le 01/06/2015. Dernier contrôle et modification le 13/05/2018

For the same video in English,click here.