Avertissement important :

La rédaction des pages médicales de ce site est réalisée par un des médecins du centre Oculus (signifié en bas de chaque page). Le rédacteur s’attache à ce que l’information délivrée soit la plus utile, la plus honnête et la plus consensuelle possible au moment de la rédaction de l’article (date stipulée également en bas de page). Cependant nous nous attachons aussi à ce que l’information corresponde effectivement à ce qui est réalisé dans notre centre. Certaines stratégies thérapeutiques, certains choix, certains avis (notamment sur des produits (implants,…) ou des médicaments commercialisés) peuvent donc être différents suivant le médecin consulté tant dans notre centre qu’ailleurs. Il ne s’agit en aucun cas d’une information exhaustive ou personnalisée, et même le médecin rédacteur peut avoir une stratégie différente de celle décrite face à votre cas personnel et/ou en fonction des évolutions scientifiques entre la rédaction de l’article et votre consultation.


Qu’est-ce que la cataracte ?

  La cataracte est une opacification du cristallin. Le cristallin est la lentille naturelle dans l’œil situé juste en arrière de l’iris et fonctionnant comme une lentille d’appareil photo. Cette opacification peut se produire dans un œil ou dans les deux yeux en même temps ou en différé.

    Avec l’âge, le cristallin durcit naturellement et peut s’opacifier. Un cristallin opacifié empêche la pénétration correcte de la lumière jusqu’à la rétine, ce qui modifie et gêne la vision. La personne atteinte a l’impression de regarder à travers une vitre sale

Il existe plusieurs types de cataracte :

  • La cataracte sénile, la plus fréquente, liée au vieillissement.
  • La cataracte de l’enfant, dite congénitale, est présente dès la naissance. Elle peut être héréditaire ou due à une maladie de la mère durant la grossesse, par exemple la rubéole ou la syphilis.
  • La cataracte traumatique est provoquée par un accident de l’œil : une coupure, une brulure, un choc…
  • La cataracte toxique se produit après absorption de certains médicaments, par exemple la cortisone.

    Heureusement, la cataracte peut être retirée et la vision retrouvée. En général, la chirurgie est recommandée lorsque la cataracte devient gênante dans les activités quotidiennes, comme conduire, lire ou regarder la télévision.

    La chirurgie de la cataracte est l’intervention chirurgicale la plus pratiqué dans le monde et en France. Elle s’est enormement perfectionnée ce dernières année pour devenir une des chirurgies les plus sûres et les plus réussies. Elle améliore la vision chez plus de 95 % des patients. L’intervention consiste à retirer le cristallin opacifié et à le remplacer par une lentille intra-oculaire artificielle.

Quand doit-on consulter :

  • Baisse de vision notamment de loin
  • Difficulté à voir la nuit
  • Difficulté à distinguer les couleurs
  • Difficulté à voir les détails.
  • Sensibilité à la lumière vive, effet d’éblouissement et halos autour des lumières
  • Vision double

Quels sont les facteurs de risque :

  • Âge
  • Antécédents familiaux
  • Autres problèmes de santé : complications comme le diabète
  • Tabagisme
  • Consommation d’alcool
  • Médicaments (corticothérapie chronique,…)
  • Lésions oculaires (perforation, coupure, exposition à la chaleur intense ou brûlure chimique)
  • Myopie

Comment se soigne-t-elle ?

    Le diagnostic est posé par l’ophtalmologiste lors d’une consultation. Le médecin mesure alors l’acuité visuelle et examine le cristallin au bio-microscope (lampe à fente). Si la cataracte devient gênante dans la vie de tous les jours, une opération peut être envisagée. Elle consiste à retirer le cristallin et à le remplacer par une lentille intraoculaire (également appelé cristallin artificiel ou implant intraoculaire). Il n’existe, à ce jour, aucun autre traitement médical. Au tout début de la maladie le changement des verres correcteurs (lunette) peut améliorer la vision mais cette amélioration est souvent de courte durée et la variation de la puissance des verres peut être si rapide, qu’il n’est pas possible de l’envisager.

Avant l’intervention la puissance de l’implant est calculé précisément pour limiter le besoin de lunette après l’opération. Il existe actuellement des implants capables de corriger l’ensemble des anomalies de la vision (Myopie – Hypermétropie – Astigmatisme-Presbytie) et il n’est donc pas rare que les patients opérés ne portent plus de lunettes après l’opération alors qu’ils en avaient porté toute leur vie!

Le déroulement de l’opération ?

    L’intervention, rapide dure moins de 20 min et se pratique le plus souvent sous anesthésie locale. Habituellement, les deux yeux ne s’opèrent pas le même jour. Le chirurgien-ophtalmologue réalise une micro incision de l’œil avec des outils de 1.5 à 3 millimètres. Il retire le cristallin. Pour cela, deux techniques peuvent être possibles : par extraction simple (technique devenue exceptionnelle, réservée aux cataractes très avancées) ou par phacoémulsification. Dans ce dernier cas, le chirurgien-ophtalmologue utilise un système à ultrason qui casse et aspire le cristallin. Son avantage : une récupération visuelle rapide en quelques heures à quelques jours. Enfin, il remplace le cristallin par une lentille artificielle (implant intraoculaire).

Pour plus d’informations, vous pouvez visualiser la feuille d’information de la Société Française d’Ophtalmologie.

Rédaction : Docteur Pierre-Olivier LAFONTAINE le 26/03/2015. Dernier contrôle et modification le 22/11/2015.

For the same video in English, click here.